22 février 2017

Le commencement du consentement

"C'est insignifiant, mais quand on y pense, on force notre enfant à avoir des contacts physiques dont il n'a pas vraiment envie. Le message qu'on envoie, c'est que quand on aime, qu'on ait envie ou non, on donne des becs ou des câlins."