CONVULSIONS FÉBRILES : La fois où j’ai été impolie avec la dame du 911

MOTS D’ENFANTS : Les perles de nos poètes en herbe!
5 mai 2017
La PHASE DU « NON » : vaut mieux en rire qu’en pleurer!
17 mai 2017

Premièrement, je tiens à vous dire que je ne cherche pas à vous faire peur avec ce billet. Mais, comme même en ayant déjà entendu parler des convulsions fébriles (aussi connues sous le nom de PIRE AFFAIRE DU MONDE), j’ai eu la chienne de ma vie plus grande frayeur de mon existence quand c’est arrivé, je me dis que l’information vaut la peine d’être partagée.

Selon le site de Naitre et Grandir, les convulsions fébriles sont souvent provoquées par une montée subite de fièvre et touchent environ 2 % à 5 % des enfants âgés de 6 mois à 5 ans.

Grand Garçon s’est joint à la statistique un après-midi d’été. Il allait avoir 3 ans #EnPleinDedans

En congé de maternité, j’avais décidé de le garder à la maison une journée de plus, même s’il devait aller à la garderie un minimum pour conserver sa place. Sans autres raisons que le fait que « je l’aime ben, ce p’tit gars-là ! ». Mon radar de maman avait dû voir quelque chose venir sans m’en parler.

Il m’a demandé d’aller faire une sieste plus tôt qu’à l’habitude. Étrange. Mais bon, il a toujours été un gros dormeur donc il n’y avait pas vraiment de quoi s’inquiéter…

 funny laugh ufc mma ufc 205 GIF

                      Crédit : GIPHY     #BenOuiCEstÇa

Mon subconscient a commencé à me grattouiller quand ladite sieste s’est éternisée alors je suis allée vérifier dans sa chambre si tout allait bien. Et j’ai bien fait.

Quand j’ai soulevé sa couverture, c’était comme si j’ouvrais la porte d’un four #NoJoke. Il était étonnamment de bonne humeur pour une petite chaufferette à high. Même un peu trop. Il rigolait tout seul, me disait à répétition qu’il était content de me voir… j’avais l’impression d’avoir affaire à lui, dans une douzaine d’années, au retour de sa première soirée arrosée !

Il a refusé le bain tiède. Une petite dose de Tempra pour calmer la température et hop ! Nous étions tranquillement partis pour un film chasseur-de-virus-collé-collé… #Not

Women's History Month no no no no mansplaining mansplain GIF

                     Crédit: GIPHY

Tout s’est enchaîné super vite. Belle Bébé a demandé à boire, je me suis dirigé vers elle en faisant dos au sofa où nous étions installés. Je lui ai posé une question et je n’ai rien entendu. J’ai répété. Silence radio. Je me suis retournée pour lui rappeler qu’il fallait répondre quand on lui parle, même si la mauzusse de voiture rouge que je ne pouvais plus sentir, mais qu’il adorait venait d’apparaître à l’écran.

Il était là, mon petit bonhomme d’amour, les yeux vitreux, immobile. J’ai dit son nom, son beau nom d’amour, tout doucement. Et il a glissé. Sur le côté, au ralenti.

Et j’ai eu froid. Mon cœur, mon sang, mes os. Glacés.

Je me suis lancée sur le divan comme on saute dans le vide. En une seconde, tout son petit corps s’est tendu à l’extrême. Ses bras se sont refermés sur sa poitrine. Il est devenu blanc comme neige, les lèvres bleues. Il est entré en convulsions. Une éternité. Ou quelques secondes.

Je me souviens lui avoir dit que j’étais là. Que je serais là. Je me souviens avoir hurlé à la dame du 911 qui m’informait qu’elle allait me transférer au service ambulancier quelque chose comme « MAIS POURQUOI JE VOUS PARLE À VOUS DEBORD ???? » et je m’en excuse.

Workaholics  workaholics comedy central sorry jillian bell GIF

                           Crédit : GIPHY

Il est revenu à lui lentement. Trop lentement pour mes pauvres nerfs. J’ai eu le temps de repousser des milliers de fois l’horrible idée qu’il pourrait rester comme ça. Prisonnier de sa propre tête.

Je vous ai dit que je ne voulais pas vous faire peur, hein ? #Oups

Pour vous rassurez un peu, sachez que, encore selon Naître et Grandir, « les convulsions fébriles sont inquiétantes, mais elles sont rarement dangereuses et ne causent pas de dommages au cerveau. »

Aujourd’hui, Grand Garçon a 6 ans et est en pleine forme. Il n’a jamais revécu un tel épisode. Nous n’avons pas su ce qui avait provoqué la poussée de fièvre qui l’a fait convulser.

Avez-vous déjà vécu une situation semblable ?

2 Comments

  1. Flo dit :

    Aiiiiie cette angoisse c’est terrible. Je n’ai jamais connu ça. D’autres situations pas drôles, oui mais pas comme celle la dans une urgence absolue de vie ou de mort. Parce que même si ce n’était pas exactement le cas, j’imagine que c’est ce que tu as du ressentir. Beaucoup d’amour à vous !
    (C’est quand même, pas comme même 😉)

  2. Marie Claude Corbeil dit :

    Mon propriétaire avait verni des escaliers dans l’appartement d’à côté sans préavis…… ma fille de 8 mois feelait soso depuis le matin (avant le verni) En soirée état pas vraiment bon je décide d’aller à l’hôpital ma sœur m’accompagne. Y’a VRAIMENT du monde les ambulances entre une après l’autres…..Sa fait plus 2 hrs qu’on est là et on a même pas passer au triage !! Sa vous donne une idée !! Puis je dis à ma sœur fuck off on part j’irais voir sa pédiatre demain. Ma sœur me convainc de rester au moins jusqu’au triage et demander à l’infirmière si son cas serait ok jusqu’à demain pm. Ben j’ai bien fait car même pas 3 mins plus tard ma fille fesait un arrêt respiratoire !! Je l’ai arracher de son carrosse (elle était attacher et est sortie sans détacher je sais même pu comment ) Je vais à la dame des enregistrement en panique Elle me dit attender qu’une porte de l’évaluation se rouvre ( jme dit dans ma tête ben oui maudite épaisse ma fille respire pas mais je vais attendre (-_-) Bref j’ai ouvert la porte pareils y’avait un ambulancier avec le patient qu’il avait amener et je lui est lancer ma fille dans les bras criant elle respire pu !!! (ouf j’ai des frissons même si sa fait 10 ans) On a été dans la salle d’urgence ou elle a reçu de l’adrénaline je l’avait sur moi et à côté un gars se fesait choquer pour réanimer je me berçait sur place en disant sa vas pas ben là sa vas vraiment pas ben ! Le personnel m’a sortie sa pris du temps revoir ma fille !!! Finalement elle est rester pour la nuit car elle ne réagissait pas bien lorsqu’elle n’avait pas d’adrénaline. Sa été ma plus grande peur !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *